Rechercher
  • Karine Taïlamé

Traversée de l'Atlantique

Dernière mise à jour : 21 juil. 2021



Traversée de l'Atlantique en Cargo-Bananier, départ Dunkerque arrivée Point à Pitre - Fort de France

Mécénat UGPBAN / CMA CGM - 2012.


Le voyage :


Karine entreprend un voyage en mer de l'Atlantique. La vastitude du paysage maritime, la pureté de l'air et l'intensité de la lumière deviennent pour elle une grande source d'inspiration. À travers sa peinture et ses photographies, l'artiste propose une expérience du Bleu et de l'infini de l'espace. Dans un espace pictural de 9 mètres, et une mosaïque photographique, la peintre-photograpphe fragmente chaque escale, chaque minute du voyage comme une esthétique du temps. "Dans la vie, la plupart des gens sont si pressés qu'ils ne prennent pas le temps de regarder le ciel ou l'océan. Mon travail pictural et photographique est une invitation à la contemplation du Beau." Certains effets photographiques comme la lumière entre chien et loup et la profondeur de champ projettent le spectateur dans une ambiance mystérieuse des secrets du ciel et de la mer.


Ce voyage en cargo fut le début d'une "expérimentation artistique et existentielle" entre l'artiste et l'histoire du voyage de la banane des Antilles à Dunkerque et fut présentée lors de deux expositions : ESCALE au Pavillon M de Marseille, Capitale de la culture européenne en 2013 avec la CMA CGM et l'Extra ordinaire banane en 2016 à Dunkerque avec UGPBAN.












"L'artiste peintre martiniquaise Karine Taïlamé a travaillé sur un parchemin de 9 mètres narrant l'histoire et la Perception de sa traversée au Pavillon M" .









https://www.cmacgm-group.com/fr/news-medias/cma-cgm-escale-au-pavillon-m-du-4-au-31-decembre-2013



"L'exposition Extra ordinaire banane revisite l'histoire du voyage de la banane des Antilles jusqu'à Dunkerque. À travers les époques, l'exposition met en lumière la culture de la banane et le regard d'une artiste vivant cette traversée. Karine Taïlamé a su montrer à travers son interprétation artistique comment ce fruit fragile a pu être exporté vers l'Europe en questionnant le progrès du transport maritime et ses répercussions sur les ports."


Cette exposition a été présentée en 2016 par le Musée Portuaire de Dunkerque.

Conçue pour être itinérante, l'exposition s'est rendue l'année suivante à Nantes, Dieppe et au Havres, tous anciens ports ayant accueilli la banane et s'est terminée en Martinique, au musée de la banane à Sainte Marie.






26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout