Rechercher
  • Karine Taïlamé

Bourse de la Banane (Pool Art Fair 2016)

Dernière mise à jour : 20 juil. 2021

"Écosystèmes"

Cette toile contemporaine sur le thème de la biodiversité est actuellement exposée au musée de la banane sur l'île de la Guadeloupe (aux Antilles Françaises).


Dans le cadre de ses missions de soutien à la création et à la recherche scientifique sur la biodiversité, et les écosystèmes, le groupe SICA LPG (les producteurs de la banane guadeloupéenne) et BANAMART (les producteurs de la banane martiniquaise) ont été mécènes pour l'artiste contemporaine Karine Taïlamé au Salon International du Pool Art Fair, du 25, 26 et 27 novembre 2016.



“Oeuvrer pour la Terre et les Hommes.”

Le choix de décerner une bourse à une artiste des Antilles Françaises est un symbole d'unité et de soutien très fort à la jeune scène artistique caribéenne française.

SICA LPG et BANAMART mettent à disposition de l'artiste une bourse d’aide à la recherche et à la création, se traduisant par un stand d'exposition offert durant l'événement du Pool Art Fair et par un prix récompensant son oeuvre.

La volonté de notre filière est de réaffirmer son engagement pour une agriculture durable. Nous sommes résolument tournés vers l'agriculture de demain. La filière fait régulièrement évoluer ses pratiques pour améliorer la préservation de l'air, de l'eau et de la terre et favoriser la biodiversité dans ses plantations. Beaucoup d'espèces sont de retour en Bananeraies.

Ces pratiques plus respectueuses de l'environnement, sont indispensables pour préserver les qualités du territoire des départements de Guadeloupe et Martinique.

Grâce au talent de l'artiste Karine Taïlamé, SICA LPG et BANAMART se veulent hissés au rang d'accompagnateurs incontournables pour l’émergence de cette jeune scène artistique caribéenne française dont la réflexion et la création sensibles oeuvrent pour la protection de l'environnement. 


Propos de l'artiste - Son intention

En ce moment je travaille sur une série inspirée de grandes balades en pleine nature. J'ai été prise d'une émotion très forte quand j'ai découvert que la biodiversité de la Martinique était menacée et que l'île était l'un des points chauds recensés dans le monde. Je suis rentrée dans mon atelier, et j'ai voulu faire plusieurs toiles sur ce thème. La Martinique est une île magnifique connue pour ses fleurs, d'où sont surnom "Madinina", signifiant "l'île aux fleurs", thème que j'avais d'ailleurs déjà travaillé lors de mon exposition personnelle MADININA BEAUTY à la Fondation Clément en 2013.


Avons nous vraiment conscience du rôle vital de nos réserves naturelles ? J'ai eu envie de me lancer sur une série axée uniquement sur la végétation et la biodiversité. La Martinique possède une biodiversité remarquable par rapport à sa faible superficie de seulement 1105 km2. Il faut savoir que la Martinique occupe le 4ème rang du patrimoine mondiale en termes de biodiversité. 


La toile "Écosystèmes" créée à l'occasion du Pool Art Fair 2016, questionne le devenir de la biodiversité. L'intérêt du développement durable et de l'écologie traverse le champ de l'art contemporain. À travers cette toile, j'ai posé un questionnement sur la protection de notre nature. Je suis très fière que l'on considère les artistes comme porte-paroles, médiateurs, et défenseurs d'une cause aussi noble que celle de protéger nos ressources naturelles, notre patrimoine universel.

Pour ma part, l'un des rôles de l'artiste est de contribuer par sa production et sa monstration à l'ouverture de notre regard sur le monde et à le protéger.

Mon œuvre a suscité un vif intérêt sur le public sensible à la protection de l'environnement. L'art est un langage, une écriture et cette toile "Écosystèmes" est une mémoire d'un futur fragile.

36 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout